DOCUMENT FINAL : “Manifesto” Roundtable - Table ronde “Manifeste”

updated 07:36:48 - August 22, 2019

Titre

Knowledge is a commons - Pour des savoirs en commun

Introduction

This manifesto promotes the creation and dissemination of open and accessible forms of knowledge within and without academia. Our current practices of knowledge production, monopolisées par une poignée d’acteurs qui décident des formes et des coûts de production et de diffusion, calls for a rethinking of the spaces, temporalities and formats of the work of editing, authoring and thinking. Nous appelons une refonte concertée du système éditorial en son entier. Cette refonte devra s’appuyer sur les valeurs fondamentales d’inclusivité et d’accessibilité que doit promouvoir le travail des humanistes. Moving away from the monolithic author and the monolithic text, we want to promote collaborative and conversational models in our writing and editing practices. Cette dimension conversationnelle suppose la mise en place d’une relation bienveillante que la communauté savante a tout intérêt à cultiver. Il s’agit donc de dénouer la “chaîne éditoriale” - si ce terme fait encore sens - en donnant plus de transparence aux différents aspects du processus de publication (au sens premier de “rendre public”). Our work is currently legitimized by criteria dictated by funding agencies and major editors that contribute to the stiffening of the work of meaning-making. Nous plaidons pour la reconnaissance de toutes les contributions à la recherche, afin de lutter contre la marchandisation du savoir et le travail invisible de chercheur·e·s souvent jeunes et précarisé·e·s. L’autonomie du savoir en dépend.

Manifesto sentences

Nos formats, comme notre pensée, seront fluides ou ne seront pas
Parce que les formats sont des micro-institutions desquelles découle notre conception de la connaissance même, nous ne pouvons pas dissocier la “forme” du “fond”. Traditional formats such as the single author monograph, the academic article and the conference talk should not be the only means of disseminating and legitimizing our work.

Pour la reconnaissance du travail invisible
Toute publication est un travail collectif dont une grande part reste invisible. Our community would benefit from putting forward the work of all contributors and from asking itself how knowledge is produced and disseminated: who writes the grant proposals, who brings the cookies at team meetings? Le savoir est une construction collective qui implique des travailleuses/eurs aux positions précaires (étudiant·e·s, membres de minorités) et dont le travail bénéficie celleux occupant des positions privilégiées.

Vers une communauté bienveillante
Breaking off the silos created by the traditional editorial “chain” implies opening up the process of meaning-making to a pluralistic community of contributors. The processes involved in the work of thinking, writing, teaching, disseminating always involve a community, and editing should be thought of as a transcription of this communal experience, able to incorporate clashing voices and moments of dissensus while always remaining grounded in an ethics of benevolence. Federating the work of diverse contributors goes hand in hand with the desire to commit to communities of knowledge that can be transformed over time and that are transformative for their actors.

Soyons les architectes de notre espace commun!
The rules regulating our spaces of publication are currently established by academic institutions and private corporations. Yet, a community is first and foremost collectively and actively performed. À nous d’inventer et de négocier l’espace dans lequel nous ferons communauté. Faisons collectif!

Towards an active and fluide multilinguisme - Pour un multilinguisme actif and fluid
Parce que la langue est le lieu du théorique, nous prenons position contre l’uniformisation de la pensée qui résulte de l’uniformisation linguistique. The vast majority of the world’s population is multilingual, yet academic institutions still silo languages and operate on a logic of segregation, particular strong within the Canadian context. Les environnements multilingues et les possibilités qu’offrent les nouveaux outils de traduction open up minds and promote creativity. Let’s promote and legitimize practices of linguistic movement qui sont déjà au coeur de notre travail.

Let’s promote continuous editing!
Toute publication doit d’abord être conçue comme la présentation d’un état du texte. Parce qu’une recherche de qualité a besoin d’hésiter, de se préciser et de se confronter au monde, le texte ne doit nullement être monolithique : donner accès à ses différentes versions, y compris dans des formats non-académiques, c’est épouser la nature processuelle – et souvent collective – de la pensée. Continuous editing fluidifies scientific discourse, making it more timely and accessible. There is no final version.

Writing is co-writing
De même que l’on ne pense jamais seul·e, concevons l’édition comme un accompagnement à l’écriture, à la conception, bref, à la pensée elle-même. Editing must be a conversation, a sharing of knowledge. Let’s hack the monolithic author! Let’s hack the monolithic text!

Toute circulation est une réécriture
Dissemination involves transformation: plus elle circule et s’ouvre à la communauté, plus notre pensée est susceptible d’accueillir des amendements, des corrections, des ajustements. Cette “déprise”, indissociable de la diffusion en libre-accès, fait la force de nos concepts. The circulation of content implies actions of segmentation, indexation, extraction and recontextualization, and our editorializing spaces and tools should facilitate appropriation and rewriting. Academic work can be conceived as a wiki; let’s share it.

Let’s think beyond words
Le savoir ne se limite pas à ce qui s’énonce sous forme de mots. Nos pratiques incorporent des formes de production de la pensée qui vont bien au-delà de l’écrit et du dit et nos résultats de recherche relèvent de formes de savoir qui ne sont pas uniquement linguistiques et matérielles. Nous encouragons l’apport de la recherche-création, de la recherche-action et de modes de communication et de dialogue novateurs.

Pour une pluralité des pratiques
Resisting the standardization of knowledge production implies promoting pluralism of methods, approaches, formats, temporalities and quantities. La découverte ne peut advenir sans une exploration qui permette la cohabitation de différentes temporalités, rapide et lente, qui implique la valorisation de nouveaux formats courts, mais aussi de format traditionnels plus longs. Contre l’injonction publish or perish, nous revendiquons un droit à la dérive, à la digression, et même à l’échec - qui sont aussi des activités scientifiques.

Passons à l’action : repensons notre culture éditoriale
To enact the changes proposed by this manifesto, writers and editors must work together and reinvent our editing culture and practices. Hackable knowledge requires open licenses and formats, conversational models, benevolent ethics, open peer-review and low-tech tools. Simultanément, il revient aux chercheur·e·s de s’impliquer dans l’écriture en pensant non seulement le contenu mais la forme. This involves the promotion of digital and print literacy.

Forme du manifeste

  • Aucun logo
  • Couleur rose tribune Deep Pink Publication
  • Double publication : en français dans Sens public, en anglais dans Canadian Review of Comparative Literature
  • Online
  • Print poster
  • Audio version
  • Video trailer
  • Delivery formats : pdf, html, xml, others

Translations: - Markus (German); Marcello (Italian); Doris (Arabic); Jack (Chinese); Naghmeh (Persian); Fan (Metaphors) - Trouver quelqu’un.e pour traduire en langue(s) autochtone(s)

Contributors

[en gras : confirmé] - Lena Krause - Jeanne Mathieu-Lessard - Servanne Monjour - Marcello Vitali-Rosati - Markus Reisenleitner (mreisenleitner at gmail.com) - Jack Leong (jack.leong at utoronto.ca) - Naghmeh Esmaeilpour (esmaeiln at hu-berlin.de) - Brent Ryan Bellamy (brent.ryan.bellamy at gmail.com) - Fan Wu (fanwu2 at gmail.com) - Lee Campbell (lee.d.campbell at gmail.com) - John Vanderheide (jvande29 at uwo.ca) - Susan Ingram - Irene Sywenky - Vanessa Cimon-Lambert - Erwan Geffroy - Margot Mellet - Nicolas Sauret - Joshua Synenko - Louis-Thomas Leguerrier - Laurence Sylvain - Joseph Pivato (pivato at athabascau.ca) - Elena Siemens - Maxime Prévost